Aller au contenu Aller au menu métier Aller au menu syndiat centre Hérault Aller aux liens divers
Actualités / Agenda
Actualités / Agenda
Page d'accueil  >  Le Syndicat Centre Hérault > Actualités / AgendaCampagne biodéchets : ce serait absurde !

Campagne biodéchets : ce serait absurde !

Publié le 29 octobre 2019

Imprimer cette page (Nouvelle fenêtre)

A l’heure où l’on marche pour le climat, où qualité de l’air et énergies renouvelables alimentent les conversations au sommet, où l’on trie son verre et son plastique, où une prise de conscience grandissante engage une démarche éco-responsable de la part de chacun… Le tri des biodéchets est en passe de devenir le prochain geste quotidien pour la planète.

Compostplus et Saint Gingembre présentent 4 vidéos pour faire réagir. En s’appuyant sur un raisonnement par l’absurde, chacune d’entre elles démontre les enjeux majeurs du non tri des biodéchets. Ajoutez-y un personnage fantasque, Lénie Cherino de Professeur Feuillage, et une pointe de cynisme, on en rigolerait même !

• L’évidence :

Les biodéchets représentent 27% de ce qui reste dans nos poubelles après avoir trié le reste. Composés à 70% d’eau, ils sont enfouis ou incinérés. Brûler de l’eau, une hérésie de notre époque ! Alors qu’il s’agit d’une des ressources parmi les plus faciles à valoriser, celle que nous avons de tout temps recyclée, la mauvaise gestion actuelle des biodéchets coûte cher à la société et à la planète.

Pour en savoir plus :

Document PDF - 500.7 ko

• L’obligation :

Depuis le Grenelle de l’Environnement, le tri à la source des biodéchets a fait son chemin et est désormais inscrit dans la loi comme une obligation. Il ne s’agit plus d’un engagement volontaire des plus ambitieux, mais bien d’une obligation légale encore ignorée par toute une partie du territoire.

Pour en savoir plus :

Document PDF - 777.1 ko

• Les générations futures :

On sait que les biodéchets mal gérés polluent et coûtent chers. Le chiffre à retenir : 30% des émissions de méthane anthropique viennent des centres d’enfouissement. Le saviez-vous ? Une fois que les sites de stockage des déchets sont pleins, bien que fermés pour toujours, ils continuent de coûter de l’argent pendant des décennies. Allons-nous laisser nos enfants payer la facture ?

Par ailleurs, le compost des biodéchets est un amendement organique reconnu par le monde agricole pour ses bienfaits agronomiques. Il trouve aujourd’hui sa place dans le défi pour le maintien de notre capacité alimentaire. Cette ressource est une richesse pour nos agriculteurs. En effet, disposer d’un tel engrais naturel permet d’améliorer la qualité des sols de façon durable, pour nous et les générations futures, et de limiter ainsi la dépendance des cultures à l’usage de pesticides et de fertilisants minéraux. Le saviez-vous ? La production mondiale de phosphore atteindra son pic entre 2030 et 2040. Après, la France, et plus largement l’Europe qui ne dispose pas de cette ressource fossile, paiera ce fertilisant à prix d’or sur le marché international alors qu’elle pourrait d’ores et déjà disposer de ses propres ressources en recyclant le phosphore déjà en circulation.

Pour en savoir plus :

Document PDF - 844.4 ko

• L’économie :

On sait de façon immédiate, que le tri à la source permet de créer et pérenniser des emplois locaux, et favorise même la création de nouvelles activités. Et oui, le tri des biodéchets crée de la recherche, de l’innovation, de l’industrie, de l’intelligence, etc.

Pour en savoir plus :

Document PDF - 604 ko

 

 Haut de page

Lancer la recherche